" />

Baiser

Joachim du Bellay

Quand ton col de couleur rose
Se donne à mon embrassement
Et ton oeil languit doucement
D’une paupière à demi close,

Mon âme se fond du désir
Dont elle est ardemment pleine
Et ne peut souffrir à grand’peine
La force d’un si grand plaisir.

Puis, quand s’approche de la tienne
Ma lèvre, et que si près je suis
Que la fleur recueillir je puis
De ton haleine ambroisienne,

Quand le soupir de ces odeurs
Où nos deux langues qui se jouent
Moitement folâtrent et nouent,
Eventent mes douces ardeurs,

Il me semble être assis à table
Avec les dieux, tant je suis heureux,
Et boire à longs traits savoureux
Leur doux breuvage délectable.

Si le bien qui au plus grand bien
Est plus prochain, prendre ou me laisse,
Pourquoi me permets-tu, maîtresse,
Qu’encore le plus grand soit mien?

As-tu peur que la jouissance
D’un si grand heur me fasse dieu?
Et que sans toi je vole au lieu
D’éternelle réjouissance?

Belle, n’aie peur de cela,
Partout où sera ta demeure,
Mon ciel, jusqu’à tant que je meure,
Et mon paradis sera là.

JOACHIM DU BELLAY (1542)

Imprimer ce poème

22 commentaires sur “Baiser”

  1. Guylouis

    dit :

    J’aime ce poème, mais ne parviens à saisir le 6eme paragraphe « Si le bien qui… ». Une douce (et pédagogue) âme pourrait-elle m’éclairer? Merci

  2. Saliha Ragad

    dit :

    Lorsque deux arts se rejoignent, celui d’aimer et celui d’écrire, ça ne peut donner que le sublime poétique que nous offre le grand poète : JOACHIM DU BELLAY!

  3. Emerco

    dit :

    J’aime !

  4. vignol

    dit :

    Tout simplement magnifique

  5. serge simo

    dit :

    Baiser est à la fois un art et un arc. Pour bien réussir à cet examen, il faut savoir par où commencer.

  6. nadine deville

    dit :

    envoutant

  7. encarnacion

    dit :

    cette définition du baiser est magnifique , on ne peut rester indifferent,mais l’homme qui reçoit et qui donne , se veut-il rassurant , lorsqu’ildit  » que sans toi, je vole? »mais la conclusion confirme q’il souhaite rester jusqu’à tant que je meure; CES mesieurs, doivent nous lire cette definition , et impossible de resister!

  8. Pierre Pero

    dit :

    Je reste sans voix!

  9. Liloup64

    dit :

    Très sensuel et délicat !

  10. Maeva

    dit :

    Ce poème transporte, suscite l’imagination, sensationnel

  11. Belette57

    dit :

    aurais pu être écrit par une femme… Beau

  12. Pierre-Marc Tousignant

    dit :

    Imaginez que ces gens n’avaient alors aucune hygiène buccale…. On comprends alors que l’amour platonique ait été pratiqué de façon exagérée alors…

  13. Stanislas

    dit :

    oh! voilà une sensation qui donne accès au plus grand portail des souvenirs magique. Ce texte est très beau, bien décrit et bon à entendre…

  14. pearl

    dit :

    délicieux. ce discours à lèvres closes est joliment décrit.

  15. Jay Tixier

    dit :

    Tout simplement magnifique,ça me rapelle mon bel amoureux!

  16. 69

    dit :

    Joachim…tu as du rencontrer ma femme ds une autre vie,c’est ce que je ressens tous les jours en l’embrassant,tu as su trouver les mots c’est tout simplement sublime

  17. BAH

    dit :

    Sublime!!!! trop fort et très inspiré.

  18. Mydalida

    dit :

    Je dis que Du Bellay est un poète de talent ! Je vote pour ce poème sublime !!!!!!!!!

  19. blablabla

    dit :

    Ce poème est tout simplement Magnifique, il reflète un amour et une passion infinie, c’est magnifique d’aimer quelqu’un à ce point là.<3

  20. kilari

    dit :

    c’ést splendide, je trouve pas les mots pour le dire.

  21. Kiera

    dit :

    Magnifique!!
    Superbe!!

  22. shivaree

    dit :

    Magnifiiiiiiiiiique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *