HA ! HA !

Esther Granek

De nature quelque peu rosse,
je me voudrais par instants
le pouvoir d’une Carabosse.
J’aurais délicieux moments.

Cette image vous plaît sans doute :
A cheval sur un balai,
je distribue goutte à goutte
doucereuses félicités.

De cadeaux mon sac est plein.
Petits présents. Petits riens.
D’un seul je veux vous parler,
l’ayant longtemps mijoté.

Pour le bonheur des esthètes,
je ferais ressusciter
ces artistes affamés
dont l’oeuvre est pour eux une dette…

et qu’ils ont plaints de tout coeur.
Tels qu’ils furent, pouilleux, minables,
je les mettrais à la table
de ces mêmes connaisseurs.

Comment seraient-ils reçus,
dégueulasses, gueulards, goulus ?
Je me voudrais Carabosse.
De rire me viendrait une bosse.

HA ! HA !

Esther Granek, Ballades et réflexions à ma façon, 1978

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *