La Cigale

Paul-Jean Toulet

Quand nous fûmes hors des chemins
Où la poussière est rose,
Aline, qui riait sans cause
En me touchant les mains ; –

L’Écho du bois riait. La terre
Sonna creux au talon.
Aline se tut : le vallon
Etait plein de mystère…

Mais toi, sans lymphe ni sommeil,
Cigale en haut posée,
Tu jetais, ivre de rosée,
Ton cri triste et vermeil.

Paul-Jean Toulet, Contrerimes

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “La Cigale”

  1. Lily:)

    dit :

    C joli mais je ne vois pas le rapport non plus

  2. cofee

    dit :

    nul trés nul je ne vois aucun rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *