A Laudes

Jean Racine

L’Aurore brillante et vermeille
Prépare le chemin au soleil qui la suit ;
Tout rit aux premiers traits du jour qui se réveille,
Retirez-vous, démons, qui volez dans la nuit.

Fuyez, songes, troupe menteuse,
Dangereux ennemis par la nuit enfantés :
Et que fuie avec vous la mémoire honteuse
Des objets qu’à nos sens vous avez présentés.

Chantons l’auteur de la lumière,
Jusqu’au jour où son ordre a marqué notre fin.
Et qu’en le bénissant notre aurore dernière
Se perde en un midi sans soir et sans matin.

Gloire à toi, Trinité profonde,
Père, Fils, Esprit Saint, qu’on t’adore toujours,
Tant que l’astre des temps éclairera le monde,
Et quand les siècles même auront fini leur cours.

Jean Racine

Imprimer ce poème

10 commentaires sur “A Laudes”

  1. doha

    dit :

    C’est quoi le recueil et en quelle année a-t-il été fait ?

  2. Le luca

    dit :

    magique

  3. Casimy Rousseau

    dit :

    Bravo! Il en merite.

  4. Chartal

    dit :

    J’ai pleuré

  5. Bertrand

    dit :

    Il date de 1690

  6. Fatima

    dit :

    quelqu’un connait la date de ce poeme svp?!

  7. Thomas Legrand

    dit :

    Cette poésie date de quand? (urgent)

  8. Gilbert le Chat

    dit :

    Merci Jean Racine pour ce poème…

  9. Pierre

    dit :

    Quelqu’un aurait-il la date de publication de ce poème ? Pierre

  10. Aude

    dit :

    Je trouve ce site super pour les devoirs et pour la culture générale
    Bravo
    Aude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *