Féminin singulier

Tristan Corbière

Eternel Féminin de l’éternel jocrisse !
Fais-nous sauter, pantins nous pavons les décors !
Nous éclairons la rampe… Et toi, dans la coulisse,
Tu peux faire au pompier le pur don de ton corps.

Fais claquer sur nos dos le fouet de ton caprice,
Couronne tes genoux ! … et nos têtes dix-corps ;
Ris ! montre tes dents ! … mais … nous avons la police,
Et quelque chose en nous d’eunuque et de recors.

… Ah tu ne comprends pas ? … – Moi non plus – Fais la belle,
Tourne : nous sommes soûls ! Et plats ; Fais la cruelle !
Cravache ton pacha, ton humble serviteur!…

Après, sache tomber ! – mais tomber avec grâce –
Sur notre sable fin ne laisse pas de trace ! …
– C’est le métier de femme et de gladiateur.

Tristan Corbière

Imprimer ce poème

4 commentaires sur “Féminin singulier”

  1. Chattanooga

    dit :

    Merveilleux Tristan Corbière ! Décalé en ton temps, terriblement humain… Mélange de Gainsbourg et de Grand corps malade de l’époque. Ta poésie : clameur de slameur avant l’heure. Tu me bouleverses chaque fois que je te relis.

  2. NuitsBlanches

    dit :

    @Kenza – el la politesse, ça vous connait ?! 🙂 Un peu de reconnaissance pour ce super service _gratuit_, et un peu d’arrondi dans les requêtes, ça serait sympa et bien plus utile que ces insultes (gratuites, elles aussi). Merci à toute l’équipe et à tous les contributeurs de Poetica.fr de nous offrir ce voyage dans la poésie.
    Ah, Corbière, oui ! Singulier, c’est sûr.

  3. kenza

    dit :

    et les dates ça vous connait !??? c’est bien gentil tout ça, mais on ne connais pas les dates des poemes, on s’embête à chercher et sans trouver, on fait comment !! alors merci d’avance.

  4. Le Marginal Magnifique

    dit :

    J’ai toujours bien aimé Corbière : sa poésie un peu hermétique parfois est toujours surprenante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *