La Maline

Arthur Rimbaud

Dans la salle à manger brune, que parfumait
Une odeur de vernis et de fruits, à mon aise
Je ramassais un plat de je ne sais quel met
Belge, et je m’épatais dans mon immense chaise.

En mangeant, j’écoutais l’horloge, – heureux et coi.
La cuisine s’ouvrit avec une bouffée,
– Et la servante vint, je ne sais pas pourquoi,
Fichu moitié défait, malinement coiffée

Et, tout en promenant son petit doigt tremblant
Sur sa joue, un velours de pêche rose et blanc,
En faisant, de sa lèvre enfantine, une moue,

Elle arrangeait les plats, près de moi, pour m’aiser ;
– Puis, comme ça, – bien sûr, pour avoir un baiser, –
Tout bas :  » Sens donc, j’ai pris ‘une’ froid sur la joue… « 

Arthur Rimbaud, Poésies

Imprimer ce poème

6 commentaires sur “La Maline”

  1. Ernestin

    dit :

    Pour moi, Rimbaud ne fait que reprendre la façon dont s’est exprimée la servante (devenue serveuse) .Flexibilité.

    Il faut prendre en compte qu’il y a eu une migration (intérieure) massive de Flamands vers la Wallonie (dont Charleroi, pour travailler dans les mines de charbon et aciéries)…

    Et aussi de femmes qui ont accompagné, des jeunes filles employées comme femmes de ménage.

    Rien n’a changé en 2021 : les Flamands ont du mal avec le genre des mots en français (qui le leur reprocherait ? c’est complexe et ça se fait souvent au pif : idem pour un Anglais qui parle en français ).

    Le froid ou la froid ?

    Cette fille se met en mode drague max et en surrégime féminin. Elle voit tout en « la ». Et tout ça reste bien astucieux.

    Ce sera donc une fois une froid. Au pif.

  2. Suzy -yzus

    dit :

    Une ‘froid me fait penser a une’fois qui se dit souvent en Belgique. J’imagine le plat servi sur la table, un waterzoï de
    poulet, une anguille au vert, un hochepot ou tout simplement des frites, les meilleures du monde. Belgique gourmande, chaleureuse et riante, à bientôt .

  3. AL eiv

    dit :

    cédric
    « une » froid, c’est une faute voulu de Rimbaud, pour dire que ce baiser réchauffe sa joue… c’est donc une ironie de Rimbaud…

  4. cédric

    dit :

    Tout bas : ” Sens donc, j’ai pris ‘une’ froid sur la joue… “ Ca veut dire quoi « Une » froid ?

  5. Edwin

    dit :

    Octobre, 1870.

  6. Swanny

    dit :

    De quel année est le sonnet de la maline quand a t-il été écrit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.