Fleur du paradis

Rhita Benjelloun

Colombe blanche qui plane dans les cieux
Réside avec les anges et le bon Dieu
Ton âme est une note de musique qui nous éblouit
Si rayonnante telle une fleur qui s’épanouit
Juvénile, d’une blancheur pure et angélique
Et ce sourire qui m’emporte vers un monde féerique
Jadis, on marchait en chantant
Main dans la main souvent en galopant
Ainsi on vivait avant le 25 mai
Ce jour damné qui a ton existence a mis un trait
Houda …Ta mémoire est gravée dans mon cœur d’enfant
Elle sera intacte,
je veillerai à ce qu’elle le soit longtemps…
Car ton authentique amitié est inestimable
Je n’oublierai jamais nos rires, et même nos larmes
Ton esprit court sans aucun doute
Dans les jardins du paradis
Je prierai chaque jour le bon Dieu pour ton répit

Hommage à mon amie d’enfance Houda CHAHIDI, une pensée à tous ceux qui ont perdus leurs proches dans la guerre de la route…

Rhita Benjelloun, 2012

Imprimer ce poème

3 commentaires sur “Fleur du paradis”

  1. Valentin

    dit :

    Je dédie ce poème à Erick, un ami d’enfance qui a changé ma vie, mais il s’est envolé loin de mes yeux

  2. Tara

    dit :

    J’ai adoré cela m’a tout de suite captivé

  3. wissal

    dit :

    J’adore ça ma fait du bien de lire ce poème il m’a beaucoup touché bravo à rhita benjelloun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *