Le Lièvre

Guillaume Apollinaire

Ne soit pas lascif et peureux
Comme le lièvre et l’amoureux.
Mais que toujours ton cerveau soit
La hase pleine qui conçoit.

Guillaume Apollinaire, Le Bestiaire, ou Cortège d’Orphée, 1911

Imprimer ce poème

7 commentaires sur “Le Lièvre”

  1. j.2707.s

    dit :

    Je ne vois pas en quoi ce poème est il un symbole de liberté?

  2. cams

    dit :

    Je ne comprend pas tres bien, où retrouvons-nous la notion de liberté dans ce poeme … ?

  3. LOla

    dit :

    Que quatre vers!

  4. Boubou

    dit :

    Assez étrange… Certes c’est beau mais bon…

  5. Michaëlis

    dit :

    Bah c’est un catrin….Mais oui, c’est très joli.

  6. Jean-Paul Blanc

    dit :

    trop court et prolifique

  7. jeff

    dit :

    trés trés joli mais trop court

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *