Messagers du nombre

Winston Perez

Février 47
Treize dix sept
Eruption volcanique au Nord d’un Chevalier,
Alchimique princesse à tête d’épervier

ou Dieu Egyptien sorti de nulle part
Force de la magie, du destin
du hasard

Présent, passé, futur
Est-ce une incantation ?
Est-ce la dague posée, le calice en fusion,
les serpents chimériques de la tentation,
la fleur au coeur sublime, rouge, éparse, gelé,

Est-ce le souffle de la liberté ?

Winston Perez (2008)

Imprimer ce poème

5 commentaires sur “Messagers du nombre”

  1. rachel

    dit :

    je ne comprend pas la moitié de ce que dis Epic23 et forsizia et Sigmund strepp mais je pense que plutôt que de comparer ce poème a des mouvements ou des auteurs il faudrait peut-être commencer par l’écouter comme une œuvre ayant un sens profond et authentique.
    Pas comme un vulgaire chiffon juste bon a etre critiquer ou admirer!

  2. darwin 44représente!!

    dit :

    Il est cool ce poème !

  3. Sigmund Strepp

    dit :

    Ce poème me boulverse par sa ressemblance aux oeuvres du mouvement avant gardiste des années 1930… des œuvres qui nous figent par leur puissance…

  4. forsizia

    dit :

    @ Epic23: ah non, je ne suis pas du tout d’accord, rien à voir avec Brauner!!!!! c’est trop facile! Quand on ne sait plus quoi dire, on récupère ce pauvre Brauner. Désolée, alors là non. Perez est trop enchaîné à la tradition, il fait des rimes. Et d’ailleurs Sigmund Strepp le dit bien. Epic23, il faut réviser ses classiques et ses modernes.

  5. Epic23

    dit :

    Je rajouterai que la signification des mots de Perez souligne l’expression dynamique d’images, rappelant les « picto poésies » qu’on retrouve dans l’oeuvre du peintre franco-roumain, Victor Brauner, dans un esprit à la fois, futuriste, dadaiste et constructiviste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *