Revers

Winston Perez

Je suis parti et j’ai pensé :
« Qu’ai-je oublié de pur, qu’ai-je oublié de beau ? »
En descendant l’escalier qui menait à la cour abritée du vent
Obstacle
Sensation
Revers
J’ai compris qu’il fallait atteindre ce soleil que l’on n’atteint pas
Penser
Ne plus juger
Admettre
Fuir le cloisonnement
Explorer l’abîme et fuir ce continent
Résolution
Symptôme
Absence
La fleur n’est plus là
Juin 1943
Je suis parti et j’ai pensé
Revers

Winston Perez, 1999

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Revers”

  1. Computer X

    dit :

    Le Federer de la poésie !

  2. Robinhood

    dit :

    Presque un match de tennis avec les mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *