Aube de Lune

Francis Etienne Sicard

L’ivoire de sa peau martyrise la nuit
D’une perle escroquée au cœur du purgatoire
Dont elle brûle la nacre à sa bouche de moire,
Qu’un oiseau silencieux picore comme un fruit.

Elle glisse agilement, et sans le moindre bruit,
Passe d’un clocher sombre aux pages d’un grimoire,
Déchirant les feuillets d’un conte ou d’une histoire,
Où meurent nos sommeils sous son regard fortuit.

Elle voile lentement son visage blafard
Sous le tulle plissé d’un nuage fondant,
Et comme une bougie avale son brouillard.

Mais l’océan gémit à son souffle invisible,
Et le monde s’abreuve à son givre gluant,
D’un rêve de bonheur au contour intangible.

Francis Etienne Sicard, Lettres de soie rouge, 2011

Imprimer ce poème

6 commentaires sur “Aube de Lune”

  1. Didier MOURONVAL

    dit :

    Un vocabulaire très riche qui fleure bon la portée musicale des mots.
    Sonorités et ambiance aux échos de sororité complice.
    Belle poésie que ce texte …

  2. Marie-Noëlle

    dit :

    Tous ces poêmes sont superbes, beaux comme du Verlaine, du Rimbaud. Beaux comme des tableaux aux couleurs profondes. Beaux comme des paysages lointains riches en senteurs et images.

  3. Francis Etienne Sicard Lundquist

    dit :

    Chers Alain et Fernandez,

    Merci pour vos commentaires touchants.
    Pour me contacter directement, le plus simple serait de laisser un message sur mon blog

    Lettres de soie rouge,

    Je serai ravi de vous répondre, si je le peux.

    Cordialement,

    Francis Etienne Sicard Lundquist

  4. fernandez

    dit :

    j’ ai écouté cet air chanté par renée fléming et j’ aimerai
    en savoir un peu plus sur cet enregistrement, elle l’ interpretait en tchèque

  5. Alain

    dit :

    Magnifique, comme tout tes écrits.

    Perso : j’aimerais te revoir

    Tournesol (de Grasse en 1987) au petit prince encore…

  6. Marielle

    dit :

    très beau texte, mots bien choisis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *