Tristesse d’été

Stéphane Mallarmé

Le soleil, sur le sable, ô lutteuse endormie,
En l’or de tes cheveux chauffe un bain langoureux
Et, consumant l’encens sur ta joue ennemie,
Il mêle avec les pleurs un breuvage amoureux.

De ce blanc flamboiement l’immuable accalmie
T’a fait dire, attristée, ô mes baisers peureux
 » Nous ne serons jamais une seule momie
Sous l’antique désert et les palmiers heureux !  »

Mais la chevelure est une rivière tiède,
Où noyer sans frissons l’âme qui nous obsède
Et trouver ce Néant que tu ne connais pas.

Je goûterai le fard pleuré par tes paupières,
Pour voir s’il sait donner au coeur que tu frappas
L’insensibilité de l’azur et des pierres.

Stéphane Mallarmé

Imprimer ce poème

16 commentaires sur “Tristesse d’été”

  1. sarah

    dit :

    Pour ceux qui cherchent la date, c’est 1887 dans le Parnasse contemporain.

  2. Patrick

    dit :

    Je pense qu’il faut un point de départ pour comprendre ce poème. Il était une époque dans l’histoire d’Egypte où les pharaons se faisaient enterrer avec leurs gens, y compris leurs femmes. J’imagine le poète qui contemple le sarcophagus d’une femme qui se serait empoisonnée pour accompagner le pharaon dans « l’autre vie. » Le pharaon représentait le soleil sur terre (sur le sable). Après cela tout peut s’expliquer.

  3. brindille

    dit :

    Poète symboliste XIX chef de file même. A eu comme amis Baudelaire, Verlaine, Rimbaud. Etait enseignant en anglais pour gagner sa vie mais la poésie était un sarcedoce.

  4. chamek

    dit :

    CHACHA ce poète n’est pas ton musicien de rap ou Luc Besson. Il ne fait pas, il écrit…

  5. mireille chamek

    dit :

    Ce poème est du XIX siècle c’est le chef de file du Symbolisme. Impossible de le travailler la veille. Il faut bosser pour le comprendre. Vous n’avez pas de professeur de Français ? Vous n’avez pas de livre de français ? Vous savez lire ou vos commentaires sont bidons. J’hallucine j’ai 66 ans et j’ai gardé tous mes bouquins de littérature. Heureusement que je n’ai pas fait l’enseignement je serais au bout d’une corde depuis longtemps… LOL

  6. Kamilov

    dit :

    La date svp?

  7. Robert

    dit :

    Je dois écrire un commentaire littéraire sur ce poème, je vous raconte pas la galère! Surtout que Mallarmé est réputé pour ses poèmes hermétique! Il est donc difficile d’en comprendre le sens mais certaines analyses sont excellentes! Malheureusement ce site n’en fournit pas. Cependant vous pouvez noter qu’il exprime l’amour infinie donc vous pouvez vous servir de cela comme première entrée afin de faciliter le développement autour de ces quelques lignes. Je vous souhaite bien du courage car moi même cela fait plus de 4h que je m’y suis mise! Néanmoins c’est un beau poème, dommage qu’il me prenne autant la tête!

  8. Gérard

    dit :

    On nage irrémédiablement dans le surréalisme poètique, amoureux baignant dans des flots bleus d’un autre univers.

  9. Tommy

    dit :

    Au secours je cherche une analyse de ce poème pour mon oral! C’est quoi le site auquel FAZERTY fait référence ?

  10. Ahah

    dit :

    Je voudrais juste savoir ce que ce poème signifique? :/

  11. Fazerty

    dit :

    C’est cool comme site pour copier et rendre à nos profs de français xD J’ai eu un 18 sur 20 :p

  12. lolo

    dit :

    Une analyse svp, c préssé c pour un oral de francais après les vacances !!!

  13. loui

    dit :

    bon ca va jai regarder pour steph.mallarmé et ya pas ce ke je veu tan pis merci kan meme 😉 🙂

  14. loui

    dit :

    pouvons nous au moins connaître le siecle ou l’année de ce poeme??? (;) moi aussi c’est pour un devoir)

  15. chacha

    dit :

    j’aime bien ce qu’il fait !

  16. chacha

    dit :

    Je trouve ce poème joli.
    Ca tombe bien, j’en ai besoin pour mon devoir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *