Maïeutique reproductive

Sybille Rembard

J’ai enfanté moi aussi dans la douleur
Mon ventre dégonflé
Soudaine surprise biochimique
Mon enfant était là
Luisant et métallique
Comme une œuvre d’art jaillissant du néant
J’étais la déesse créatrice
Fertile, sacrée
Seule dans mon bonheur
Emparée par une euphorie mystique
J’ai cru, un seul instant,
être le scarabée de l’humanité

Sybille Rembard, Beauté fractionnée, 2002

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *