L’étoile a pleuré rose …

Arthur Rimbaud

L’étoile a pleuré rose au cœur de tes oreilles,
L’infini roulé blanc de ta nuque à tes reins
La mer a perlé rousse à tes mammes vermeilles
Et l’Homme saigné noir à ton flanc souverain.

Arthur Rimbaud, 1871

Imprimer ce poème

7 commentaires sur “L’étoile a pleuré rose …”

  1. jason valina

    dit :

    L’étoile a pleuré rose à ton flanc souverain

  2. Isa

    dit :

    La Femme, ou la Terre?

  3. 95

    dit :

    Il est cool

  4. zbeub

    dit :

    L’adverbisation de la métaphore rappelle la volupté du papillon pédant aux ailes de soie.

  5. Kate

    dit :

    L’intime et le sublime. Sacralisation de l’amour comme un rite barbare où le divin se mêle à l’extase et l’homme se perd.

  6. MrChatNoir

    dit :

    Je pense qu’il y a dans ce poème l’expression de la souveraineté de la Femme.

  7. Rose

    dit :

    Magnifique poème, très court mais qui exprime tout un tas de choses dans l’implicite. Les alexandrins ajoutent de la noblesse aux mots de Rimbaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *