L’Autre

Andrée Chedid

« Je est un autre. » Arthur R.

À force de m’écrire
Je me découvre un peu
Je recherche l’Autre

J’aperçois au loin
La femme que j’ai été
Je discerne ses gestes
Je glisse sur ses défauts
Je pénètre à l’intérieur
D’une conscience évanouie
J’explore son regard
Comme ses nuits

Je dépiste et dénude un ciel
Sans réponse et sans voix
Je parcours d’autres domaines
J’invente mon langage
Et m’évade en Poésie

Retombée sur ma Terre
J’y répète à voix basse
Inventions et souvenirs

À force de m’écrire
Je me découvre un peu
Et je retrouve l’Autre.

Andrée Chedid

Poème inédit commandé par le Printemps des Poètes 2008

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “L’Autre”

  1. Un prof

    dit :

    « Je est un autre » est une citation d’Arthur Rimbaud. D’où les guillemets.
    Cette affirmation se trouve dans une lettre -dite « du voyant »- datée de mai 1871 adressée à son ancien professeur de rhétorique à Charleville, Georges Izambard. Rimbaud a alors dix-sept ans.

  2. Anonyme

    dit :

    Pourquoi il a des guillemets au debut du poème ? !!!! repondez svp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *