A Londres je connus Bella

Paul-Jean Toulet

A Londres je connus Bella,
Princesse moins lointaine
Que son mari le capitaine
Qui n’était jamais là.

Et peut-être aimait-il la mangue ;
Mais Bella, les Français
Tels qu’on le parle : c’est assez
Pour qui ne prend que langue ;

Et la tienne vaut un talbin.
Mais quoi ? Rester rebelle,
Bella, quand te montre si belle
Le désordre du bain ?

Paul-Jean Toulet, Contrerimes

Imprimer ce poème

10 commentaires sur “A Londres je connus Bella”

  1. jack Sparrow

    dit :

    Tip top

  2. Cheetos

    dit :

    Mahmud, il s’agit d’un poème érotique. Je ne suis pas sûr que lire ça à un enfant de 4ans soit un acte très responsable…

  3. Mahmud

    dit :

    Je lis ça tous les soirs à ma petite cousine de 4 ans pour l’endormir.

  4. violette

    dit :

    Beau poème ! Tu as eu beaucoup d’inspiration.

  5. Marcel Poulazine

    dit :

    On sent énormément l’inspiration de l’impressionnisme moderne germanique du monde de la poésie du XXeme siècle. Au cours des vers, au fil des strophes, le talent d’un auteur inconnu résonne dans mon crane, telle ruissellent ces belles paroles. Encore merci pour avoir illuminé ma journée.
    – un confrère cultivé

  6. HERNES OTELE

    dit :

    C’est bien erotique. La beaute physique à sa place dans le choix d’une personne à l’autre.

  7. Amar Abdesselam

    dit :

    Beau poème

  8. cassandra chiron

    dit :

    C’est bien d’être belle, moi j’ai horreur quand je suis moche, mais bon ce n’est pas la beauté qui compte.

  9. Aluna

    dit :

    Trop cool

  10. Amylove7

    dit :

    merci pour ce poeme j’en avait besoin 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *