La terre est bleue


La terre est bleue comme une orange
Jamais une erreur les mots ne mentent pas
Ils ne vous donnent plus à chanter
Au tour des baisers de s’entendre
Les fous et les amours
Elle sa bouche d’alliance
Tous les secrets tous les sourires
Et quels vêtements d’indulgence
À la croire toute nue.

Les guêpes fleurissent vert
L’aube se passe autour du cou
Un collier de fenêtres
Des ailes couvrent les feuilles
Tu as toutes les joies solaires
Tout le soleil sur la terre
Sur les chemins de ta beauté.

Paul Eluard, L’amour la poésie, 1929

34 commentaires sur “La terre est bleue”

  1. Elo a dit :

    20 avr 14 à 19:50

    Ceux qui ne comprennent pas le sens du texte instantanément à la première lecture sont ceux qui n ont jamais véritablement connu l amour! Le vrai! C’est une histoire de vrai et de faux! L illusion et la réalité, le rêve et le désespoir sont les thèmes abordés… Je n en dirai pas plus…

  2. Mélissa a dit :

    06 avr 14 à 16:22

    J’adore ce poème d’Eluard, c’est l’un de mes favoris avec “La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur…”
    Et merci Zeina, tu m’as donné l’idée qui me manquait pour ma dissertation /o/

  3. de caunes a dit :

    20 mar 14 à 21:48

    “Tel qu’en lui même enfin l’éternité le change
    “Le poète suscite avec un glaive nu
    “Son siècle épouvanté de n’avoir pas connu
    “Que la mort triomphait par cette voix étrange”…
    (Stéphane MALLARMÉ - le tombeau d’Edgar POE)

    Paul ELUARD va plus loin encore que MALLARMÉ
    dans l’assonance ou la dissonance, la dissection voire la reconstruction de la phrase et des mots, l’absence de ponctuation, pour créer un rythme, des images, un sens éclaté et nous transporter dans un autre univers, celui de son imaginaire de poète.

    Chaque lecteur, plus encore, devient lui-même à cet instant créateur en second de l’oeuvre.

    (PhC.)

  4. IrisTh a dit :

    04 mar 14 à 19:57

    Je pense que l’interprétation de la phrase “la terre est bleue comme une orange” n’a pas a être aussi farfelue que certains commentaires le laissent penser. Il s’agit simplement et à mon humble avis d’une association d’idée dont on a ôté une étape: la terre comme l’orange est ronde. Les deux objets ont un point commun (leur forme) mais on les compare en utilisant une autre caractéristique qu’ils ne partagent pas.

  5. Line a dit :

    27 fév 14 à 11:39

    Je trouve les commentaires abusés, si nous voulons critiquer ou analyser le poème c’est notre choix alors il faudrait peut-être arrêter de dire qu’il ne faut pas analyser le poème ou quoi que ce soit, nous faisons ce que nous voulons ! Après ce sont des choix personnels qui doivent rester en dehors des sites internet et pas besoin de critiquer un poème d’un artiste, tu ne l’aime pas et bien garde le pour toi mais vous n’avez pas besoin de vous afficher comme ça… Même si il est possible de laisser des commentaires…
    Je laisse ce message en donnant mon avis non pas sur le poème mais sur les personnes qui croient faire la morale en pétant un câble sur des sites internet ou des commentaires y sont laissés. Sur ce, laissez les gens vivre leur vie !

  6. emma a dit :

    19 fév 14 à 19:48

    Mais pourquoi vous recherchez un sens a ce poème ? Le but est de laisser parler sa pensée sans obéir à des règles !

  7. bahoo hoo a dit :

    11 fév 14 à 2:20

    No comment! je crois qu’il est plus approprié de laisser le soin aux lettres de commmenter cette fameuse et mysterieuse phrase sinon on risque d’induire en erreur plus d’un.

  8. Heloïse a dit :

    09 fév 14 à 13:21

    Les commentaires les plus anciens disent que le poème est nul mais moi je le trouve bien…. apres je ne crois pas être la seule à penser cela….

  9. BARBOULLET a dit :

    08 fév 14 à 13:45

    Ce poème est une comparaison

  10. zeina a dit :

    28 jan 14 à 1:25

    Mais c’est un poeme automatique! Ce n’est pas supposé être logique. C’est clair des les premiers mots !

  11. LM a dit :

    09 jan 14 à 16:51

    La couleur bleue évoque bien entendu la perfection: on dit d’un ciel qu’il est immaculé, sans taches, bleu, etc. La fin reprend ce thème: tout le soleil, etc. Mais en même temps cette clarté immaculée est rapprochée d’une situation menaçante: la beauté apparente dissimule un mal intérieur qui la ronge. En surface, tout est beau, mais en réalité, à l’intérieur la terre, comme l’amour se décompose.

  12. LM a dit :

    09 jan 14 à 16:42

    La terre est bleue comme une orange: l’orange n’est pas toujours orange, d’abord verte, puis orange, puis bleue quand elle pourrit. La terre est comme une orange en train de se décomposer. C’est tout à fait logique et la suite du poème aussi.

  13. Ju a dit :

    03 jan 14 à 4:36

    La terre est bleue comme une orange. Une orange est bleue quand elle pourrit…Jamais une erreur les mots ne mentent pas. Les mots sont les mots. Les mots sont au-delà du sens qu’on leur donne.

  14. titoun a dit :

    11 déc 13 à 20:31

    j aime ses rebondissement et etant encore dans la generation montante je parlerai probablement au grand damn des poetes, des films qui manque de ce cote fou. je trouve aussi parfaitement inutile d essayer de l analyser la beaute n est vraiment pas dans le fond et merci a ceux qui donnent des clefs de lectures. merci dylan

  15. n charest a dit :

    25 nov 13 à 20:11

    Ne pas chercher de sens caché à la beauté. La beauté rayonne, on l’aime, elle nous fait du bien et cela suffit. Veut-on vraiment définir la beauté ? Elle est l’expression du vrai.

  16. VESSILLIER a dit :

    25 nov 13 à 11:41

    Comme c’est étrange, par la grâce de mots volubiles on s’évade et on atteint un autre univers. Ce miracle tient dans la communion entre une époque, des femmes et des hommes en écoute et le monde qui nous entoure. Gérard de Nerval parlait déjà du soleil noir et on est toujours à l’écoute de ses “chimères”

  17. Lambinet a dit :

    26 oct 13 à 15:42

    La Terre est bleue comme une orange. Une orange n’est pas bleue, donc, à priori, ça ne veut rien dire. Toutefois, si on prend comme interprétation; l’orange est le fruit défendu, tout s’éclaire. L’espace, le système solaire est le jardin et la Terre est le fruit de l’arbre de la connaissance. C’est une interprètation comme une autre sinon, je ne vois pas.

  18. Dylan a dit :

    23 oct 13 à 15:06

    ces vers reflètent parfaitement la poésie surréaliste. Le but n’est pas dans le sens, ne cherchez pas à lui donner une explication, l’intérêt est dans le langage poétique et original. Ce texte est autotélique, sa forme passe avant le fond.Vous êtes surpris? c’est le but!!!!! Apprenez à apprécier les oeuvres d’art.

  19. hervé a dit :

    11 oct 13 à 20:36

    A vous qui critiquez, essayez de prendre un peu de recul, regardez la terre de l’espace et vous verrez qu’elle “est bleue comme une orange”. A partir de là laissez vagabonder votre esprit et tout s’illuminera.

  20. Énora a dit :

    15 sept 13 à 21:19

    Je trouve ce poeme illogique! La terre est bleue comme une orange… bien sur -_- Au tour des baisers de s’entendre, elle veux dire quelque chose cette phrase? Et Les fous et les amours
    Elle sa bouche d’alliance
    Tous les secrets tous les sourires
    Et quels vêtements d’indulgence
    À la croire toute nue o_O je ne comprend pas pourtant c’est du français, non?

  21. maune a dit :

    30 août 13 à 14:29

    Avant de critiquer et de juger une poesie ou une peinture et l’artiste faut essayer de comprendre… rien ne sert d’etre insultant ça montre juste le manque d’intelligence que l’on peut avoir… à bon entendeur, salut ! pour ceux qui se sentent visés ce n’est pas une insulte, juste une evidence…

  22. titou a dit :

    17 juil 13 à 19:26

    rien a dire sur le poème et avoir qu’une seul pensée l’amour

  23. Darel a dit :

    14 juil 13 à 17:06

    Ce poeme est l’expression du libre talent de l’esprit : c’est le moi emotionnel du poète

  24. Pff a dit :

    12 mai 13 à 17:08

    Revoyez déjà votre orthographe avant de critiquer Paul Eluard….

  25. meuh a dit :

    09 mai 13 à 18:11

    égale paul éluard et alors tu pourras émettre un avis sur son oeuvre et sur ça façon d’écrire !
    ce poème est un écrin il est évident que cela ne peut pas toucher tout le monde mais garde toi de parler de “nullité” quand tu as à faire à un surréaliste exceptionnel et talentueux.

  26. Fall a dit :

    10 jan 13 à 21:45

    je voudrai connaitre les indices énonciatifs et les figures de style de ce poème. MERCI

  27. lola a dit :

    10 jan 13 à 19:35

    Moi j’ai bien aimé cette poésie sa va

  28. youssef a dit :

    29 nov 12 à 21:50

    ses très malheureux

  29. Fleurdesel a dit :

    31 juil 12 à 6:38

    Célébration de la beauté de la terre qui se confond avec celle de la femme ..superbe poésie surréaliste!

  30. Christine a dit :

    21 juin 12 à 12:07

    Ce n’est pas une poésie qui nous fait rêver: c’est dommage!

  31. Martina lolo a dit :

    21 juin 12 à 12:06

    Un auteur nul et une poésie nul!

  32. Florian a dit :

    21 juin 12 à 12:05

    Personnellement je n’ai vraiment pas aimé cette poésie, c’est nul et ennuyant!

  33. Jérémie a dit :

    21 juin 12 à 12:04

    Il y a des passages dans cette poésie qui sont un peu choquant.

  34. Miimii a dit :

    13 avr 12 à 12:49

    Très Beau Poème…?


Laisser un commentaire