La terre est bleue

Paul Eluard

Paul Eluard, L’amour la poésie, 1929

61 commentaires sur “La terre est bleue”

  1. parpagiola

    dit :

    Oui il est très joli ce poème et voila bravo !

  2. Zakuana

    dit :

    Ce poème est parfaitement parfait… J’en suis folle.

  3. Selmy

    dit :

    J’aime bien le surréalisme d’Eluard, bien qu’en lisant cette poésie merveilleuse, je ressens une froideur. Paul Eluard m’appelle à être Poète, tout comme il est Poète.
    Dors bien Grindel,là où tu es,et tu vis en moi.

  4. FELIX Christophe

    dit :

    Et si tout simplement Eluard voulait nous faire entendre que la définition des mots et des concepts tuent la poésie et l’amour… Affirmer la terre bleue comme une orange n’est-ce pas affirmer l’inconcevable possible…?

  5. Marrassil

    dit :

    Le déclic analogique fait la passion des surréalistes… car ils voient dans l’image poétique une création pure de l’esprit dont l’inconscient et l’imagination dépassent les bornes. C’est pourquoi on se voit face à des images rébarbatives, inédites et arbitraires qui boulversent nos pensées et nous mènent à chercher l’harmonie et la correspondance entre deux réalités éloignées : « terre » et « orange ». Se mettre à l’écoute de l’inconscient exalte les vérités cachées derrière le conscient. Ce poème nous dote à la fois d’une sensibilité et révéle nos capacités cognitifs.

  6. Sarah People, littérateuse.

    dit :

    Parlons peu. Parlons bien.
    Paul est au septième ciel.
    Paul le dit avec fougue.
    Paul se grise d’images.
    Paul tord le cou aux mots dans leur sens usuel.
    Quoi de plus plat que les mots terre et orange?
    Quoi de plus olé olé que le bleu du ciel?

  7. Maurice LERAY

    dit :

    Dans « cent ans de solitude », le chef d’oeuvre de Gabriel Garcia Marquez, on trouve: « La terre est ronde comme une orange »
    Etonnant, non ?

  8. Nicklovens

    dit :

    La poesie c’est de la magie, c’est le monde d’extase, d’enchevêtrement.

  9. Ophélia

    dit :

    Je pense que le temps de savoir ce que l’auteur a voulu dire est révolu. À mon humble avis, un texte est mille fois plus intéressant si on ne lui arrête pas de sens mais qu’on propose cent. Il y a autant d’interprétations que de lecteurs, c’est là la beauté de la littérature non? Elle est infinie.

  10. LaFilleQuiSourit

    dit :

    Ce n’est pas parce que ce poème est surréaliste qu’on ne peut pas émettre d’hypothèses sur certains de ses vers qui restent ouverts à de multiples suggestions. Paul Elouard avait peut-être une idée bien définie quand il a écrit “La Terre est bleue” mais peut-être n’en avait-il pas. Respectez l’imagination d’autrui. Si certaines personnes veulent creuser sur la signification laissez les faire des théories très intéressantes pourraient en ressortir. L’humble avis d’une lectrice discrète.

  11. Lalou

    dit :

    Magique… Gala avait un certain goût pour les Fenêtres…

  12. dada

    dit :

    J’ai ce poème à apprendre en français…. je sais qu’il existe des milliers d’analyses sans doutes correctes mais celle de ma professeure dit que Paul Eluard parle de sa muse, Gala, qui était rousse…. est ce correct ?

  13. Camille

    dit :

    Sommes nous obligés de devoir trouver une explication à cette « Terre bleu » ? Ne pouvons nous pas tous simplement lire ce poème et le prendre comme il vient, apprécier tout l’art, le patrimoine et la beauté de ce qui nous entoure? A tous ceux qui ne « comprennent » pas ce poème chercher le terme poème surréaliste et ne venez pas vous plaindre. Bien souvent le poète lui même ne sais pas ce qu’il écrit..
    Paul Eluard est un bon poète mais on ne peut pas mettre tout le monde d’accord sinon la vie serait bien triste..

  14. alex

    dit :

    Il est inutile de critiquer « La Terre est Bleue » tant que nous ne connaissons pas quel était l’objectif de Paul Eluard.

    Ici, il voulait écrire un poème surréaliste. Et c’est seulement à partir des critères de ce procédé que nous pouvons être pertinent.

    Donc, la juger avec ses propres convictions sans fondement est ridicule et paradoxal et puis elle est au zénith de son art si nous l’évaluons objectivement en fonction des caractéristiques du surréalisme. Et c’est bien malheureusement à cause de gens qui délibèrent trop vite que les préjugés précurseurs du racisme existent encore.

  15. Vincent

    dit :

    Je peux expliquer ce titre par :
    La Terre est bleue,
    La Terre est ronde,
    L’orange est ronde,
    Donc l’orange est bleue.
    Un simple passant

  16. I.Lab

    dit :

    Mr Bob Leponge, Le ton dédaigneux dont vous usez vous place bien plus bas que la « crétinerie » que vous dénoncez. Les personnes qui ont eu le malheur de vous irriter ont juste tenté d’exprimer leur interprétation du poème, avec leurs propre mots et sans chercher à offenser qui que ce soit. C’est bien pour permettre le partage des idées que ce site offre la possibilité de commenter. Mais peut-être détenez-vous le monopole de l’interprétation du surréalisme? J’ajouterai que vos insultes et votre mépris prouvent chez vous une vacuité bien pire que celle que vous trouvez à « crétin » et « teubé », la vacuité des gens qui voient leur intelligence comme un acquis dont ils peuvent se vanter plutôt que comme une chance dont ils ne sont pas à l’origine.
    Vous n’êtes pas des nôtres? Je m’en réjouis.

    PS: Pour emprunter votre registre, sachez, mr Bob Leponge, qu’un diamètre ne se calcule pas en pour cent…

  17. Ludvine

    dit :

    Arrêtez de chercher des interprétations, ce poème est écrit en écriture automatique : ca veut dire que le poète écrit tout ce qu’il lui passe par la tête, la conscience ni la volonté n’intervient, il se retrouve dans un état de quasi-transe (souvent obtenu par la consommation d’alcool ou de drogue). Il ne sait donc pas ce qu’il va écrire à l’avance, alors cessez de vous creuser la tête (vous risquez d’endommager le peu de cervelle que vous avez) et de vous prendre pour des génies (que vous n’êtes PAS, contrairement à ce brave Paul). Merci
    Signé une étudiante en littérature

  18. Bob Leponge

    dit :

    Le niveau de crétinerie relevé dans les commentaires ci-dessous est abyssal, à de très rares exceptions près (statut dont j’exclus bien vite les deux commentaires qui me précèdent). Crétinerie est insuffisant. Bêtise crasse est encore en-dessous de la vérité. Tenter d’expliquer rationnellement un acte surréaliste en dit long sur la vacuité des intervenants… Allez tiens, je m’en vais avant de me sentir des vôtres.

    Au crétin du 22 mars : la technologie n’est pas une invention, et les Grecs et Egyptiens antiques étaient bien informés de la rotondité de la Terre. Ils en avaient même calculé le diamètre à quelques pour-cent près.

    Et au teubé du 15 avril : le monde est ‘pourrit’ (sic) comme une orange serait ‘pourrite’ ?

    Lavez-vous le cerveau avant de prendre un clavier.

  19. Yomtella

    dit :

    La terre est bleue comme une orange , j’ai deux hypothèse pour expliquer ce titre , la première est que : L’orange quand elle pourrit devient bleue. Ce qui voudrait dire que le monde est pourrit.
    La deuxième serait en rapport avec Gala , muse d’Eluard qui avait des « cheveux d’orange » , elle était rousse . Ce qui pourrait signifier que Gala , La femme permet de voir le monde , de l’illuminer pour Eluard.

  20. lol

    dit :

    Quels pourraient être les themes qui se degagent de ce poème ?

  21. alioune badara ndiaye

    dit :

    Au delà du thème de l’amour, Eluard anticipe la vie en ce sens où il dévoile que la terre est ronde. c’est ce qui rend l’utilisation de la comparaison « comme une orange ». Ce qui n’était pas évident du moment où y’avait pas la technologie.

  22. Jean

    dit :

    Au Bleu Marine je préfère l’Orange Bleu d’Eluard , le
    Bleu Cerise de la Commune ou le Bleu Outrevert des écolos
    Un peintre du Dimanche

  23. Marotzki Anne-Laure

    dit :

    La terre est bleue comme une orange car le bleue de la mer symbolise l’ infini et la pureté de l’ eau dont est composé la terre. L’ amour est aussi pure et infinie .

    Mais cela est contradictoire ou complementaire.

    Complementaire car l’ orange symbolise l’ amour dans le partage.

    Contradictoire car la terre n’ est pas éphémère comme l’ orange .
    Ainsi la terre est bleue comme une orange lorsque on jouit en plein orgasme. Saisir la jouissance dans l’ infini.

  24. Bécel

    dit :

    Je trouve la plupart des commentaires d’analyses farfelus, mais intéressants, il n’y a pas réellement d’analyse « type » puisque cette œuvre est surréaliste, elle laisse libre court a notre imagination, trouvant une nouvelle signification, en lien avec les expériences de la vie de chacun !
    Bonne soirée, d’une élève de premiere S qui tente de devenir plus littéraire 🙂

  25. mt14

    dit :

    La terre pèle ?

  26. mame cheikh

    dit :

    rien á dire ce poeme est exceptionnel

  27. zenab

    dit :

    La terre est bleue comme une orange.
    J’adore cette phrase car le poéte assimile l’immensité à la petitesse et l’infini à l’infime.
    Poème compliqué à comprendre mais riche comme un trésor

  28. Elo

    dit :

    Ceux qui ne comprennent pas le sens du texte instantanément à la première lecture sont ceux qui n ont jamais véritablement connu l amour! Le vrai! C’est une histoire de vrai et de faux! L illusion et la réalité, le rêve et le désespoir sont les thèmes abordés… Je n en dirai pas plus…

  29. Mélissa

    dit :

    J’adore ce poème d’Eluard, c’est l’un de mes favoris avec « La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur… »
    Et merci Zeina, tu m’as donné l’idée qui me manquait pour ma dissertation /o/

  30. de caunes

    dit :

    « Tel qu’en lui même enfin l’éternité le change
    « Le poète suscite avec un glaive nu
    « Son siècle épouvanté de n’avoir pas connu
    « Que la mort triomphait par cette voix étrange »…
    (Stéphane MALLARMÉ – le tombeau d’Edgar POE)

    Paul ELUARD va plus loin encore que MALLARMÉ
    dans l’assonance ou la dissonance, la dissection voire la reconstruction de la phrase et des mots, l’absence de ponctuation, pour créer un rythme, des images, un sens éclaté et nous transporter dans un autre univers, celui de son imaginaire de poète.

    Chaque lecteur, plus encore, devient lui-même à cet instant créateur en second de l’oeuvre.

    (PhC.)

  31. IrisTh

    dit :

    Je pense que l’interprétation de la phrase « la terre est bleue comme une orange » n’a pas a être aussi farfelue que certains commentaires le laissent penser. Il s’agit simplement et à mon humble avis d’une association d’idée dont on a ôté une étape: la terre comme l’orange est ronde. Les deux objets ont un point commun (leur forme) mais on les compare en utilisant une autre caractéristique qu’ils ne partagent pas.

  32. Line

    dit :

    Je trouve les commentaires abusés, si nous voulons critiquer ou analyser le poème c’est notre choix alors il faudrait peut-être arrêter de dire qu’il ne faut pas analyser le poème ou quoi que ce soit, nous faisons ce que nous voulons ! Après ce sont des choix personnels qui doivent rester en dehors des sites internet et pas besoin de critiquer un poème d’un artiste, tu ne l’aime pas et bien garde le pour toi mais vous n’avez pas besoin de vous afficher comme ça… Même si il est possible de laisser des commentaires…
    Je laisse ce message en donnant mon avis non pas sur le poème mais sur les personnes qui croient faire la morale en pétant un câble sur des sites internet ou des commentaires y sont laissés. Sur ce, laissez les gens vivre leur vie !

  33. emma

    dit :

    Mais pourquoi vous recherchez un sens a ce poème ? Le but est de laisser parler sa pensée sans obéir à des règles !

  34. bahoo hoo

    dit :

    No comment! je crois qu’il est plus approprié de laisser le soin aux lettres de commmenter cette fameuse et mysterieuse phrase sinon on risque d’induire en erreur plus d’un.

  35. Heloïse

    dit :

    Les commentaires les plus anciens disent que le poème est nul mais moi je le trouve bien…. apres je ne crois pas être la seule à penser cela….

  36. BARBOULLET

    dit :

    Ce poème est une comparaison

  37. zeina

    dit :

    Mais c’est un poeme automatique! Ce n’est pas supposé être logique. C’est clair des les premiers mots !

  38. LM

    dit :

    La couleur bleue évoque bien entendu la perfection: on dit d’un ciel qu’il est immaculé, sans taches, bleu, etc. La fin reprend ce thème: tout le soleil, etc. Mais en même temps cette clarté immaculée est rapprochée d’une situation menaçante: la beauté apparente dissimule un mal intérieur qui la ronge. En surface, tout est beau, mais en réalité, à l’intérieur la terre, comme l’amour se décompose.

  39. LM

    dit :

    La terre est bleue comme une orange: l’orange n’est pas toujours orange, d’abord verte, puis orange, puis bleue quand elle pourrit. La terre est comme une orange en train de se décomposer. C’est tout à fait logique et la suite du poème aussi.

  40. Ju

    dit :

    La terre est bleue comme une orange. Une orange est bleue quand elle pourrit…Jamais une erreur les mots ne mentent pas. Les mots sont les mots. Les mots sont au-delà du sens qu’on leur donne.

  41. titoun

    dit :

    j aime ses rebondissement et etant encore dans la generation montante je parlerai probablement au grand damn des poetes, des films qui manque de ce cote fou. je trouve aussi parfaitement inutile d essayer de l analyser la beaute n est vraiment pas dans le fond et merci a ceux qui donnent des clefs de lectures. merci dylan

  42. n charest

    dit :

    Ne pas chercher de sens caché à la beauté. La beauté rayonne, on l’aime, elle nous fait du bien et cela suffit. Veut-on vraiment définir la beauté ? Elle est l’expression du vrai.

  43. VESSILLIER

    dit :

    Comme c’est étrange, par la grâce de mots volubiles on s’évade et on atteint un autre univers. Ce miracle tient dans la communion entre une époque, des femmes et des hommes en écoute et le monde qui nous entoure. Gérard de Nerval parlait déjà du soleil noir et on est toujours à l’écoute de ses « chimères »

  44. Lambinet

    dit :

    La Terre est bleue comme une orange. Une orange n’est pas bleue, donc, à priori, ça ne veut rien dire. Toutefois, si on prend comme interprétation; l’orange est le fruit défendu, tout s’éclaire. L’espace, le système solaire est le jardin et la Terre est le fruit de l’arbre de la connaissance. C’est une interprètation comme une autre sinon, je ne vois pas.

  45. Dylan

    dit :

    ces vers reflètent parfaitement la poésie surréaliste. Le but n’est pas dans le sens, ne cherchez pas à lui donner une explication, l’intérêt est dans le langage poétique et original. Ce texte est autotélique, sa forme passe avant le fond.Vous êtes surpris? c’est le but!!!!! Apprenez à apprécier les oeuvres d’art.

  46. hervé

    dit :

    A vous qui critiquez, essayez de prendre un peu de recul, regardez la terre de l’espace et vous verrez qu’elle « est bleue comme une orange ». A partir de là laissez vagabonder votre esprit et tout s’illuminera.

  47. Énora

    dit :

    Je trouve ce poeme illogique! La terre est bleue comme une orange… bien sur -_- Au tour des baisers de s’entendre, elle veux dire quelque chose cette phrase? Et Les fous et les amours
    Elle sa bouche d’alliance
    Tous les secrets tous les sourires
    Et quels vêtements d’indulgence
    À la croire toute nue o_O je ne comprend pas pourtant c’est du français, non?

  48. maune

    dit :

    Avant de critiquer et de juger une poesie ou une peinture et l’artiste faut essayer de comprendre… rien ne sert d’etre insultant ça montre juste le manque d’intelligence que l’on peut avoir… à bon entendeur, salut ! pour ceux qui se sentent visés ce n’est pas une insulte, juste une evidence…

  49. titou

    dit :

    rien a dire sur le poème et avoir qu’une seul pensée l’amour

  50. Darel

    dit :

    Ce poeme est l’expression du libre talent de l’esprit : c’est le moi emotionnel du poète

  51. Pff

    dit :

    Revoyez déjà votre orthographe avant de critiquer Paul Eluard….

  52. meuh

    dit :

    égale paul éluard et alors tu pourras émettre un avis sur son oeuvre et sur ça façon d’écrire !
    ce poème est un écrin il est évident que cela ne peut pas toucher tout le monde mais garde toi de parler de « nullité » quand tu as à faire à un surréaliste exceptionnel et talentueux.

  53. Fall

    dit :

    je voudrai connaitre les indices énonciatifs et les figures de style de ce poème. MERCI

  54. lola

    dit :

    Moi j’ai bien aimé cette poésie sa va

  55. youssef

    dit :

    ses très malheureux

  56. Fleurdesel

    dit :

    Célébration de la beauté de la terre qui se confond avec celle de la femme ..superbe poésie surréaliste!

  57. Christine

    dit :

    Ce n’est pas une poésie qui nous fait rêver: c’est dommage!

  58. Martina lolo

    dit :

    Un auteur nul et une poésie nul!

  59. Florian

    dit :

    Personnellement je n’ai vraiment pas aimé cette poésie, c’est nul et ennuyant!

  60. Jérémie

    dit :

    Il y a des passages dans cette poésie qui sont un peu choquant.

  61. Miimii

    dit :

    Très Beau Poème…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *