A une femme

Paul Verlaine

A vous ces vers de par la grâce consolante
De vos grands yeux où rit et pleure un rêve doux,
De par votre âme pure et toute bonne, à vous
Ces vers du fond de ma détresse violente.

C’est qu’hélas ! le hideux cauchemar qui me hante
N’a pas de trêve et va furieux, fou, jaloux,
Se multipliant comme un cortège de loups
Et se pendant après mon sort qu’il ensanglante !

Oh ! je souffre, je souffre affreusement, si bien
Que le gémissement premier du premier homme
Chassé d’Eden n’est qu’une églogue au prix du mien !

Et les soucis que vous pouvez avoir sont comme
Des hirondelles sur un ciel d’après-midi,
– Chère, – par un beau jour de septembre attiédi.

Paul Verlaine

Imprimer ce poème

13 commentaires sur “A une femme”

  1. Fred-Bénédict Kabeya

    dit :

    Merci ! Le poème est bon surtout pour sa forme, mais pour le fond vous avez semblé oublier certaines notions de la poésie. Par exemple, la notion de « rimes » est ici un peu négligé et si elle est là c’est à 20%. Et on se demande sur la nature du poème: il engourage la femme? Il stigmatise les vices de la femme? Il trace une voie pour la femme?… ou il expose juste la femme? Loin de tout ça, vous avez du talent, car être poète c’est un talent naturel et le poète se montre fort quand il extériorise et surtout sait bien exploiter son talent… Vous n’êtes pas minime dans la matière.

  2. DOUILLET

    dit :

    Je pense sincèrement que ce poème est dédié à sa Muse qui peut être aussi bien selon ses propres penchants pour un homme ou une femme. Une Muse car de toute façon le poète écrit toujours au travers d’une Muse ce qu’il ressent de ses sentiments, la page n’est elle pas par excellence la mieux à qui confier ses sentiments?

  3. Taofick da silva

    dit :

    Sacré verlaine ! J’aimerais pouvoir l’apprendre par coeur. tu as marqué le passé et le présent continue d’apprécier ton talent. Tu es infiniment bon.

  4. jospin

    dit :

    Tres joli poeme! Mon prof a adoré! !

  5. Rachelle

    dit :

    Y a t’il un tableau qui pourrait correspondre a ce poème ?

  6. noel flantier

    dit :

    un aveugle ne voit , il ressent donc paradoxalement il voit

  7. AVlessi Daniel

    dit :

    la femme est toujours le sel de cuisine.

  8. Evariste Ahmad

    dit :

    Je l’aime et je vais la dedier à ma petite cherie

  9. Joudia la poète

    dit :

    Cool, je l’ai offert à ma maman !

  10. Marguerite

    dit :

    Verlaine était homosexuel et le poème montre bien l’ambiguïté du poète .j’aime bien:)

  11. tetedeQ

    dit :

    jeu lé lu ä ma meuf pour la sein valantein ! élle ä surkifé ! ZEUB !

  12. angegardin

    dit :

    Très jolie poème

  13. Rap-Mo

    dit :

    Je fais de ce poème un texte slam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *