À ma jument souris

Tristan Corbière

Pas d’éperon ni de cravache,
N’est-ce pas, Maîtresse à poil gris…
C’est bon à pousser une vache,
Pas une petite Souris.

Pas de mors à ta pauvre bouche :
Je t’aime, et ma cuisse te touche.
Pas de selle, pas d’étrier :
J’agace, du bout de ma botte,
Ta patte d’acier fin qui trotte.
Va : je ne suis pas cavalier…

— Hurrah ! c’est à nous la poussière !
J’ai la tête dans ta crinière,
Mes deux bras te font un collier.
— Hurrah ! c’est à nous le hallier !

— Hurrah ! c’est à nous la barrière !
— Je suis emballé : tu me tiens —
Hurrah !… et le fossé derrière…
Et la culbute !… — Femme tiens !!

Tristan Corbière, Les Amours jaunes, 1873

Imprimer ce poème

9 commentaires sur “À ma jument souris”

  1. flamme

    dit :

    Je suis passionné d’équitation mais je ne crois pas qu’il parle d’un cheval dans ce poème…

  2. fi

    dit :

    Tout de même un peu louche par fois, mais bon…

  3. PIERRE

    dit :

    Il en va des poèmes comme de la vie chacun sa compréhension et seul l’école impose une compréhension basique qui ignore les non dits et à laquelle chacun se doit d’être rattachée pour faire partie du moule souvent le lecteur voit une explication en fonction de son vécu et alors, ne comprend-il rien celui qui ressent différemment ???

  4. Louise Penet

    dit :

    J’adore cette poésie. Je l’ai récité (j’ai 11 ans et je suis en CM2). J ai eu 10 sur 10 ; sachant que je monte à cheval et je suis passionné .☺☺

  5. emma

    dit :

    J’aime bien parce que j’aime les chevaux.

  6. mariame

    dit :

    J’aime ce poéme.

  7. anouk

    dit :

    J’ai bien aimé car j’adore les chevaux et car ce poème est très original.

  8. Barbara

    dit :

    je l’ai raconté a ma petite cousine, elle n’a rien compris mais a adoré.

  9. Eleusis

    dit :

    Original, j’apprécie le côté ludique et presque hippique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *