Évasion

Esther Granek

Et je serai face à la mer
qui viendra baigner les galets.
Caresses d’eau, de vent et d’air.
Et de lumière. D’immensité.
Et en moi sera le désert.
N’y entrera que ciel léger.

Et je serai face à la mer
qui viendra battre les rochers.
Giflant. Cinglant. Usant la pierre.
Frappant. S’infiltrant. Déchaînée.
Et en moi sera le désert.
N’y entrera ciel tourmenté.

Et je serai face à la mer,
statue de chair et coeur de bois.
Et me ferai désert en moi.
Qu’importera l’heure. Sombre ou claire…

Esther Granek, De la pensée aux mots – 1997

5 commentaires sur “Évasion”

  1. yannis

    dit :

    Je suis en cm2 et je l’apprend. Elle est super !

  2. Ethunelle

    dit :

    Magnifique!
    Ah!que cette lecture fait du bien à mon âme, mes yeux mon corps tout entier qui ressent les forces et la légèreté qui se dégagent de ces rimes!!!
    Je m’évade avec!
    J’y suis!
    Merci!

  3. vidal

    dit :

    Et je serai face à ces mots
    qui feront envoler mes maux
    pardon pour l’erreur et non la faute !!

  4. Rose

    dit :

    Je trouve ce poème très beau. Il y a une finesse dans l’écrit et le fait que l’auteure ait cité la mer pour définir l »évasion » je trouve cela très réussi. Cette petite touche d’harmonie est ce qui fait que ce poème fait plaisir à lire. Merci pour ce moment de détente et merci à l’auteure.

  5. Ewina

    dit :

    Je trouve ce poème super joli, assez long pour un devoir de francais, il est PARFAIT :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *