Solitude Subite

Sybille Rembard

Solitude lunaire
Culpabilité exécrable
Sentiment de vide rattrapé par les vomissements de l’esprit
Je me respire
Peuplier du désert naufragé dans le sable
Organisme Génétiquement Modifié
Néant impuissant
Médisance sournoise
Je ne crois plus dans le remplissage
le vide reste, ici, toujours, pour toujours.
Je suis seule
les yeux fermés
une seconde

Sybille Rembard, 2008

Imprimer ce poème

5 commentaires sur “Solitude Subite”

  1. mémédémémé

    dit :

    J’ai l’impression que mon monde s’effondre !

  2. une automete

    dit :

    J’aime ce poème. Il est epuré mais tres profond.

  3. ROGER

    dit :

    la solitde vraie est tres dure a vivre??

  4. Kim

    dit :

    Jme sent exactement comme dans ce poeme !

  5. Kiki

    dit :

    oh j’en pleure… trop triste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *