Au bord de la mer

Guy de Maupassant

Près de la mer, sur un de ces rivages
Où chaque année, avec les doux zéphyrs,
On voit passer les abeilles volages
Qui, bien souvent, n’apportent que soupirs,
Nul ne pouvait résister à leurs charmes,
Nul ne pouvait braver ces yeux vainqueurs
Qui font couler partout beaucoup de larmes
Et qui partout prennent beaucoup de coeurs.
Quelqu’un pourtant se riait de leurs chaînes,
Son seul amour, c’était la liberté,
Il méprisait l’Amour et la Beauté.
Tantôt, debout sur un roc solitaire,
Il se penchait sur les flots écumeux
Et sa pensée, abandonnant la terre
Semblait percer les mystères des cieux.
Tantôt, courant sur l’arène marine,
Il poursuivait les grands oiseaux de mer,
Imaginant sentir dans sa poitrine
La Liberté pénétrer avec l’air.
Et puis le soir, au moment où la lune
Traînait sur l’eau l’ombre des grands rochers,
Il voyait à travers la nuit brune
Deux yeux amis sur sa face attachés.
Quand il passait près des salles de danse,
Qu’il entendait l’orchestre résonner,
Et, sous les pieds qui frappaient en cadence
Quand il sentait la terre frissonner
Il se disait: Que le monde est frivole! »
Qu’avez-vous fait de votre liberté!
Ce n’est pour vous qu’une vaine parole,
Hommes sans coeur, vous êtes sans fierté!
Pourtant un jour, il y porta ses pas
Ce qu’il y vit, je ne le saurais dire
Mais sur les monts il ne retourna pas.

Étretat, 1867

Guy de Maupassant, Poésie Diverses

Imprimer ce poème

9 commentaires sur “Au bord de la mer”

  1. Lea

    dit :

    Magnifique !

  2. Irene

    dit :

    J`aime beaucoup ce poème. Merci.

  3. castel

    dit :

    Magnifique meme obscur, meme irregulier, meme sans rime, meme sans pied.
    Naturalisme et poesie savent faire un couple assorti!

  4. Yaa

    dit :

    poete, tu n’es vraiment pas un bon observateur ! Les rimes ne dont pas à chaques lignes, mais en en sautant, tu verras que quand même… avant de critiquer ! Magnifique poésie.

  5. LaMiss

    dit :

    Cest trop beau mais trop long !

  6. Violetta

    dit :

    Mais très jolie poésie !

  7. poète

    dit :

    Maupassant était un protagoniste de l’école naturaliste, au 19 eme siècle. Ainsi peut-on déclarer que cet écrivain(écrivain et non poète!) n’est visiblement pas un virtuose de la rime, peut-être qu’ il ne possède aucun talent poétique. En effet, les plus glorieuses affiliations poétique ne sont elles pas nées d’une allergie incurable du naturalisme?

  8. hcotreuil

    dit :

    Assez cool, mais trop long, il faut penser aux enfants !

  9. fumaroli

    dit :

    Trop beau ce poeme non

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *