L’Éléphant

Guillaume Apollinaire

Comme un éléphant son ivoire,
J’ai en bouche un bien précieux.
Pourpre mort !.. J’achète ma gloire
Au prix des mots mélodieux.

Guillaume Apollinaire

4 commentaires sur “L’Éléphant”

  1. Alexandra Audet

    dit :

    J’ai 10 ans et je trouve qu’il y a des mots difficiles à comprendre, mais j’ai bien aimé et aussi il est un peu trop court.

  2. CHRYSTAL

    dit :

    Ce poeme est court mais il veut tout dire …

  3. hanna

    dit :

    Ouahou je kiffffffffe

  4. Jean-Paul Blanc

    dit :

    mais poète bien vivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *