Liberté

Sybille Rembard

L’hirondelle transperce le nuage
oublie sa torpeur
Mes yeux l’admirent
Les années de silences
se concentrent dans ce tourbillon
criant la détresse de la société
Les larmes s’évaporant
les corps pulvérisés
les frères disparus
les âmes refroidies
la vague reprend son cours
inexorable
Les autres la suivent ensemble
enfin libres
Peut-être

Sybille Rembard, 2011

Un commentaire sur “Liberté”

  1. Brandicourt

    dit :

    Bonjour, est ce que ce poème est tiré d’un recueil ou est il indépendant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *