Rêve kaléidoscopique

Sybille Rembard

Dans une flaque rouge
elle voit le vitrail de son âme
démultipliée par son esprit
miroir psychique de son amoralité dorée
Ce n’est qu’une histoire virginale
redondante
cornaquée par l’opulence des sens
Son passé dessine un mosaïque
surréaliste
enluminé par la brume lactescente
C’est encore une histoire tendre et cruelle
association organique
de son corps
iridescent impudique
Elle n’est qu’une abeille butinant la mise en scène de l’humanité

Paysage impressionniste

Réveil

Sybille Rembard, Beauté fractionnée, 2002

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *