Rêvé pour l’hiver

Arthur Rimbaud

L’hiver, nous irons dans un petit wagon rose
Avec des coussins bleus.
Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose
Dans chaque coin moelleux.

Tu fermeras l’oeil, pour ne point voir, par la glace,
Grimacer les ombres des soirs,
Ces monstruosités hargneuses, populace
De démons noirs et de loups noirs.

Puis tu te sentiras la joue égratignée…
Un petit baiser, comme une folle araignée,
Te courra par le cou…

Et tu me diras :  » Cherche !  » en inclinant la tête,
– Et nous prendrons du temps à trouver cette bête
– Qui voyage beaucoup…

Arthur Rimbaud

En wagon, le 7 octobre 1870

Imprimer ce poème

4 commentaires sur “Rêvé pour l’hiver”

  1. anissa

    dit :

    Je vais l’analyser pour en faire un exposé. Il est tellement intéressant.

  2. labarre

    dit :

    Chouttement choutte, ça tu peux le dire, non il est vrai que ce poème est de toute beauté.

  3. Elsa

    dit :

    J’aime beaucoup ce poème et Rimbaud qui sont chouettement chouettes.

  4. Odé

    dit :

    Je suis juste fan ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *