Tristesse

Alfred de Musset

J’ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaieté;
J’ai perdu jusqu’à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j’ai connu la Vérité,
J’ai cru que c’était une amie ;
Quand je l’ai comprise et sentie,
J’en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d’elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu’on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d’avoir quelquefois pleuré.

Alfred de Musset

7 commentaires sur “Tristesse”

  1. cc

    dit :

    j’ai les larmes aux yeux. C’est le plus beau poème!

  2. viviane

    dit :

    C trop beau, j’adore .

  3. Someone

    dit :

    Je trouve ce poème magnifique. J’aime beaucoup Alfred de Musset, de sa poésie se dégage énormément d’émotions.

  4. PoèteDansL’ame

    dit :

    À conseiller!

  5. PoèteDans?´ame

    dit :

    Quel souffle! Du grand Alfred de Musset ! Magnifique

  6. Laura

    dit :

    Cette poésie est très belle je vous la conseille vivement !!!!!

  7. youssoufa

    dit :

    en quoi ce rattache t-il au theme du romantisme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *