État d’urgence

Villebramar

Le Mot de Passe est entré dans une Maison
De Passe.
Aussitôt, branle-bas
de Combat.
Le Commissaire, justement,
est en train de prendre le thé
avec la Patronne.
L’Heure est grave.
Une Maison de Passe,
passe encore,
mais le Mot de Passe ! Le Secrétaire
de Sécurité
Renforcée
ouvre sa serviette, ou plutôt, cherche à l’ouvrir
(la serviette)
mais le Secrétaire à la Sécurité
Renforcée
l’a oubliée
(sa serviette)
Normal, dit la Patronne, dans cette Maison
c’est toujours moi qui m’occupe des serviettes
de Sécurité
Renforcée.

Villebramar, 2016

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *