Vogue

Nadia Ben Slima

Au loin …la mer du nord

Adossée au littoral
la foule défile dans un flot bruyant,
entre remous et repos.

Sous le soleil
renaissent les sourires.
Sur la digue,
se brisent les souvenirs,
rêves apaisants
bercés par l’écume vibrante.

Chahuté par le vent,
Le temps n’est plus alors rien
Figé en une saison
dont le sable est le témoin.

Nadia Ben Slima, 2016

9 commentaires sur “Vogue”

  1. Ashley kessy

    dit :

    Beau poème

  2. Claire qui aime les jolis poèmes.

    dit :

    Bonjour, très joli poème ! Je l’ai choisi pour mon EM (éducation musicale)… J’espère que ma professeure de musique va aimer ; je sais qu’elle aime la mer ! Merci encore pour ce joli poème et la sérénité qu’il me procure…

  3. Lisa

    dit :

    Bien, il est super.

  4. ijauthentic styles

    dit :

    Ce poème est le meilleur

  5. johann

    dit :

    je découvre cette auteure, j’aime cette musique, je vais continuer à découvrir ses textes, merci

  6. Catherine

    dit :

    Voilà un poème si puissant qu’il est indispensable d’avoir le pied marin pour le lire…

  7. Cyprien

    dit :

    Bravo.

  8. nadia

    dit :

    Merci au Cénacle de Douayeul et à Denise Jardy, quel honneur!

  9. denise Jardy

    dit :

    Je lirai ce poème à la soiree de l’équitable du 4 avril 2016, Cénacle de Douayeul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *