Juin

François Coppée

Dans cette vie ou nous ne sommes
Que pour un temps si tôt fini,
L’instinct des oiseaux et des hommes
Sera toujours de faire un nid ;

Et d’un peu de paille ou d’argile
Tous veulent se construire, un jour,
Un humble toit, chaud et fragile,
Pour la famille et pour l’amour.

Par les yeux d’une fille d’Ève
Mon coeur profondément touché
Avait fait aussi ce doux rêve
D’un bonheur étroit et caché.

Rempli de joie et de courage,
A fonder mon nid je songeais ;
Mais un furieux vent d’orage
Vient d’emporter tous mes projets ;

Et sur mon chemin solitaire
Je vois, triste et le front courbé,
Tous mes espoirs brisés à terre
Comme les oeufs d’un nid tombé.

François Coppée, Les mois

12 commentaires sur “Juin”

  1. Regreda

    dit :

    La vie passe si vite le rêve la dépasse

  2. babacar

    dit :

    Tres beau poème…

  3. tiago74

    dit :

    j’aime bien ce poème parce que tout représente JUIN

  4. tirache annick

    dit :

    pardon mais de François à Jean-François il n’y a qu’un jean que j’ai franchi allègrement
    ce poème est très beau
    mais j’espère qu’il ne vient pas de la famille Ump
    ou alors
    il faut dire à l’ump de changer d’idées
    et de s’apparenter à celui-ci

  5. Blabla

    dit :

    tres joli mais trop long..
    qui aurai une idée pour un joli poeme d’ au moins quinze ligne?

  6. aminaaaaa

    dit :

    j’aime trop, ce poème est trop bien

  7. moramed

    dit :

    c’est vrai qu’il est genial !!!!!!!!!!!!!=)

  8. moramed

    dit :

    pas mal

  9. Emmaaaaaa

    dit :

    b-e-a-utiful

  10. Corentin

    dit :

    J’aime, je le prend pour mon montage poétique !

  11. Lila

    dit :

    Super beau rien à dire…
    A si.. Bravo au poète

  12. elodie

    dit :

    Wow comment j’ai adoré ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *