Roulette Russe


Nous nous promenons dans notre éternelle solitude
une aiguille pour balancier

de loin, la silhouette du hasard
nous épie

le rideau se tisse
un soupir après l’autre

notre histoire glisse
se dissout
tombe

Nous nous acheminons
drogués vers la lumière
le corps tiède

l’archet frémissant
sur le fil d’une inénarrable tendresse

Sybille Rembard

2 commentaires sur “Roulette Russe”

  1. Roger96 a dit :

    25 mar 14 à 18:18

    j’aime ces mots, je ressens toute la peur et la force de notre condition humaine.

  2. solange a dit :

    07 oct 13 à 18:15

    Des mots bien choisis pour évoquer l’épée de Damoclès qui est commune aux hommes. Très beau poème, merci :)


Laisser un commentaire